• Et puis zut !

    Petit rebondissement : Luigi m'a parlé d'un nouveau plan boulot bien plus intéressant que ce poste sous-payé au magasin de fringues. Il est allé hier soir dans un ennoteca (bar à vin) situé dans le centre près du Tibre. Il connaît le patron, qui lui a dit qu'il cherchait une serveuse pour assurer les services du midi, du lundi au vendredi. Vingt heures par semaine, à horaires ultra cool (de 11h30 à 15h30) pour un salaire de 550 euros par mois. Bien plus intéressant donc !
    Je suis allée y faire un saut ce midi pour déposer ma candidature, mais ledit patron n'étant pas là, j'y retournerai demain soir. Si ça marche, j'aurai exactement la vie que je voulais ! Grasses matinées tous les jours, et contacts humains à volonté !
    Si le gars de la boutique de fringues me rappelle, je lui dirai non. Même si je ne suis pas assurée de décrocher l'autre job. Il faut que j'apprenne à être un peu exigeante et à ne pas accepter systématiquement tout ce qu'on me propose, sous prétexte qu'il faut absolument que je trouve un travail !
    Par contre il est clair qu'il va falloir que je m'occupe de ce fichu carnet sanitaire, obligatoire en Italie pour tous ceux qui travaillent dans la restauration... Jusqu'à présent cette démarche a été synonyme d'échec (cf. billet du 25/01). Aller, je m'en occupe cet après-midi, sinon je ne le ferai jamais !

  • Commentaires

    1
    Romain
    Dimanche 6 Mars 2005 à 01:48
    Coucou
    VAS Y DOUDouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :