• Joyeux Noël

    J'avais à peine débarqué à Rome, valise à roulettes dans une main, sac fourre-tout dans une autre et écouteurs sur les oreilles, que je me suis fait piquer mon porte-feuilles dans le bus de nuit qui me ramenait chez moi. Les dégats sont limités, vu que le type n'a pas pris le "bon" porte-feuilles, c'est-à-dire celui avec les sous et la carte bancaire, et qu'il y n'avait que ma carte d'identité et mon permis (avec mes tronche à 15 ans, le pauvre il a du avoir peur...).
    J'ai toujours eu la hantise de perdre mes papiers, et après les mésaventures d'une amie qui s'était tout fait piquer et qui avait du procéder à une reconnaissance visuelle dans son voisinage faute de documents avec sa photo, j'ai toujours pris soin de garder une partie de mes documents d'identité dans un tiroir. Il me reste donc, heureusement, mon passeport et mon permis de séjour, bien au chaud à la maison.

    L'ennui, c'est que le pickpocket m'a également dérobé mon téléphone portable. Rien de dramatique parce que, une fois de plus, il a fait là une bien mauvaise affaire : ce doit être l'un des modèles les plus anciens et ringards de la gamme, et de plus il ne me restait que deux ou trois euros de crédit, c'est-à-dire rien. Seulement voilà, j'avais tout mon répertoire téléphonique dedans. Je me plaignais de ne pas avoir beaucoup d'amis, là j'en ai encore moins... Je sais, je suis conne : la prochaine fois je noterai tous mes numéros sur un répertoire en papier.

    Sinon j'ai passé de joyeuses fêtes de Noël. Et ca fait du bien de rentrer chez soi.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :