• Maintenant, on se secoue !

    Disons que les trois dernières semaines étaient une phase de décompression post-travail infernal en France et pré-nouvelle vie en Italie. J'avoue : je me suis levée tous les matins à 10h30 (et en mettant le réveil), je me suis traînée comme une vieille chaussette dans l'appartement, j'ai profité des terrasses les jours de beau temps et j'ai vaguement travaillé le soir à partir de 17h. Côté recherche sérieuse de travail : zéro.
    C'est décidé, je passe à la phase de prise en main ! Aller coatch, fais ton boulot ! Hier je me suis couchée tôt et j'ai réglé mon réveil à 9h ce matin. Une vraie révolution. Je m'étais constitué la liste de toutes les agences d'intérim de la ville, puis je m'étais dressé un parcours du combattant pour en visiter un maximum par zone géographique.
    J'ai commencé ce matin et, après quelques coups pour rien (agence fermée, trop spécialisée...), j'ai finalement eu un entretien avec des gens bien sympathiques, qui m'ont rassurée sur mon potentiel à trouver un job autre que serveuse ou plongeuse. Ils n'avaient pas l'air choqués par mon inaptitude à m'exprimer correctement, et ma soi-disant (tout est relatif) bonne présentation ainsi que la connaissance de langues étrangères font que je serais en bonne position pour trouver assez rapidement un poste de vendeuse, par exemple dans des boutiques un peu chicos du centre. Why not, je n'y avais même pas pensé !
    Voyons d'ici la fin de la semaine, quand j'aurai contacté les 50 agences d'intérim restantes.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :