• « Ne mets pas tes mains sur la porte, ou tu risques de te faire pincer très fort »

    Notre bon vieux lapin rose du métro parisien ne se doute pas de la portée de son conseil. Ici aussi, gare aux mains !
    Je descends dans la station Repubblica pour rentrer chez moi. J'arrive au moment où le métro est encore à quai. Ici pas de signal sonore dissuasif, juste une pauvre lumière clignotante. Je vois les portes du métro se fermer tout doucement, je me dis alors qu'il faudra attendre un moment avant le prochain, et qu'il me suffit de me glisser dans le wagon à vitesse grand V. Après tout, ces portes sont bien molles, on doit pouvoir les ralentir. Je vais pour glisser mes deux mains entre les portes, imaginant qu'ainsi je pourrai les écarter à la simple force de mes poignets. Sauf que le métro romain n'est pas le parisien : quand ça ferme, c'est pour de bon. Je me suis retrouvée les deux mains coincées, la porte pratiquement fermée et le train commençant à partir. Imaginez-vous : moi, très digne, en talons et petit sac à main, courant comme une dératée le long du wagon, mes doigts frétillants dépassant à l'intérieur... heureusement, une âme charitable m'a aidée à sortir mes mains, la porte s'est subitement rouverte, et j'ai pu monter à bord.
    « Ne mets pas tes mains sur la porte, ou tu risques de te faire pincer très fort » (j'ai encore la main droite gonflée).
    Mais d'ailleurs... pourquoi un lapin rose ?

  • Commentaires

    1
    Lledelwin
    Dimanche 30 Janvier 2005 à 23:16
    parce que...
    le sang qui ne circule plus dans les mains se concentre dans le reste du corps et colore la peau. Donc il est rose
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :