• Nouveau choc culturel

    Cela faisait longtemps que je ne m'étais plus penchée sur les différences culturelles entre nous et nos amis italiens. La semaine dernière, j'ai vu quelqu'un agir d'une façon qui a choqué ma petite éducation à la française.

    Je venais d'ouvrir le bar, un matin, pour la représentation d'un spectacle pour enfants. Comme d'habitude, une horde de profs (principalement des femmes) se rue sur le comptoir pour me commander le classique croissant/cappuccino du petit déjeuner. Evidemment, c'est chacun pour sa pomme : c'est à celle qui aura la voix la plus forte, et que je t'interpelle dix fois jusqu'à ce que j'attire ton attention avant ceux qui font la queue, et que je te balance d'une traite ma commande quand tu as le dos tourné comme si tu pouvais m'entendre distinctement alors que déjà tu es affairée avec d'autres clients... Bref, c'est le rodéo. On en oublierait presque que ces charmantes dames sont des profs, chargées de contribuer à l'éducation des petits Italiens...

    Mais mettons cela sur le compte du fort tempérament qui caractérise les femmes d'ici. Ce qui me choque vraiment, c'est la carence en phrases de politesse des clients que je croise tous les jours. Lorsque je salue, on ne me répond guère. Je n'entends presque jamais ces petits mots si difficiles à prononcer tels que "s'il vous plait" et "merci". Quant à etre saluée par quelqu'un qui s'en va, je peux toujours me brosser. J'ai l'air un peu exigeant comme ça, mais en réalité je ne demande pas que les gens soient pompeux ou exposent une courtoisie forcée. Juste un minimum. Quant je pense qu'une caissière, dans à peu près n'importe quel supermarché en France, se doit d'être courtoise avec ses clients, même s'il est en voit 500 d'affilée ! Quand je rentre dans un bar ou un resto ou n'importe où, et bien moi, je dis bonjour et au revoir. Flûte !

    Pour en revenir à l'incident de vendredi dernier, j'ai vu une prof qui, voyant que j'étais affairée à la caisse du bar et que je ne pouvais donc pas m'occuper dans la seconde des 25 cappuccini des autres bonnes femmes en furie, a tenté d'attirer mon attention en claquant très fort des doigts. Vous savez, comme pour appeler un chien ou tenter de réveiller un hypnotisé... J'ai eu un léger blocage, parce que celle-là elle était bien bonne quand même, mais la nana ne rigolait pas du tout et m'a pointé furieusement le croissant qu'elle voulait afin que, en dépit de la queue, je puisse enfin la satisfaire. Hallucinant.

    Bof, peut-être qu'après tout c'est moi la casse pieds, qu'ici personne ne se formalise de ce genre d'attitudes parce qu'elles font partie du quotidien de chacun et que cela semble normal aux yeux de tous. M'en fiche, je persisterai à saluer tout le monde ! Et si ça continue de tomber dans le vide, et bien tant pis, j'aurais gardé le pli jusqu'qu bout, sans jamais céder au vice de la mauvaise éducation !


  • Commentaires

    1
    Agata
    Mercredi 8 Février 2006 à 13:02
    :-))
    Coucou, Ton histoire de claquements des doigts m'a interpelée, car j'ai lu cette semaine un article (dans la presse suisse) que les serveurs ne veulent plus de "Garçon, l'addition" et surtout pas de claquement de doigt, qu'il faut interpeller les serveurs par, Monsieur ou Madame s'il vous plait, que c'était une règle élémentaire du savoir vivre et que les termes "Garçon" ou autres sont à bannir et surtout le claquement de doigt. Ce que je trouve vraiment logique, mais bon, pas tout le monde pense ainsi apparement. Mais sinon, je te comprends tout à fait, meme ici en Suisse, il y a ce genre de comportement. Il y a un minimum de politesse à respecter, et de savoir-vivre.Mais les gens d'aujourd'hui deviennent très égoïstes aussi et oublient souvent de simples petits mots comme merci, svp, bonjour et aurevoir. Oups, désolée d'avoir été longue, mais je tenais à te dire que tu n'étais de loin pas casses-pieds et que moi aussi ça me déçoit un peu ce genre de comportement. Et surtout, reste comme tu es, personne ne peut nous enlever ce savoir-être et vivre que l'on a appris et qui nous fait sûrement bien avancer dans la vie :-) bon j'arrête, Bisoux Agata
    2
    Agata
    Mercredi 8 Février 2006 à 13:07
    lien
    si jamais voici le lien de l'article que j'ai lu, si ca t'interesse : www.lematin.ch/nwmatinhome/nwmatinheadactu/actu_suisse/fini_le_traditionnel.html
    3
    Baba
    Mercredi 8 Février 2006 à 15:12
    Coucou
    C'est marrant, j'ai toujours trouvé les français impoli... Qu'est-ce que ça doit être en italie :p Bon, passons aux choses sérieuses. Je passais pour te donner un lien, le mien: http://cabarousse.blogspot.com/
    4
    Mercredi 8 Février 2006 à 22:31
    Alors je suis du meme avis que Mlle Agata...
    Pour moi, le savoir vivre est une notion de respect et cela est encré en moi, j'y peux rien toujours un bonjour........ Pour anectode, essayer de dire bonjour à l'entrée d'un bus...... Ca fait drole LOL..... Tout le monde vous regarde comme si on descend de pluton :o))) Bonne suite de blog..... Il est superbe et les images belles..... Merci pour ce partage....... A bientot....
    5
    florian
    Vendredi 10 Février 2006 à 01:28
    de l'elegance romaine...
    C\'est vrai... moi je reste sur le cul de l\'accueil des caissières au supermarché à Rome!! A peine bonjour, à peine au revoir, etc... Ou alors toutes les fois où je fais \"bêtement\" (?) la queue pour un scontrino - imagine que je laisse aussi passer quelques demoiselles!! Mi dicono : \"Sei troppo francese!\" Mais je me rappelle aussi de l\'hypocrisie française à Paris : Bonjour-han... Merci-han... ou le fameux merci-che... qui ponctuaient des conversations parfois très froides, voire carrément hostiles! Pouah!!!!!! A l\'époque je me disais: à Rome, on arrive dans un magazin: \"Ciao! Mi da questo...\"... je trouvais ça beaucoup plus sincère, plus sain, plus naturel, plus léger... Je me rappelle aussi les remarques d\'étrangers latins qui restaient choqués qu\'en France on était aussi attachés à se dire \"Bonjour\" à un guichet... Finalement, ici c\'est toujours la surprise, quelques fois j\'ai le droit aux formules de politesse; quelques fois (la majorité!,) non. Comme tu dis, différence de culture. Mais je peux te dire qu\'il m\'est arrivé ici d\'avoir une véritable conversation avec ma caissière, de se tutoyer, etc... chose impensable en France. Pour ce qui est des Profs italiens!!! Ha!ha! je bosse dans une école! J\'en vois de toutes les couleurs! Et crois-moi, l\'éducation des jeunes italiens laisse à désirer... Mais c\'est une question complexe... Quand je vois des Anglais arpenter les rues de Rome en gueulant, bière à la main, sous le regard désabusé des romains, je médite toujours sur la condescendance nordique pour la \"sauvagerie\" des peuples du sud... Et puis je prends le bus, et je maudis sti italiani di merda et leur incivilité... Comme tu vois je suis assez partagé. C\'est vrai que les Français sont polis, quand ils ne sont pas trop polis, c\'est-à-dire hypocrites et formels. C\'est vrai que les Romains sont bourrus (et là peut-être qu\'on touche à un trait local!!), mais c\'est souvent une carcasse... si tu creuses, il y a beaucoup d\'humour et de dérision... Et ça, c\'est d\'une grande élégance... non?
    6
    Vendredi 10 Février 2006 à 12:59
    Florian
    Tu as parfaitement raison. En fait je ne crache pas sur l'attitude plus directe et moins manièrée des Romains, mais uniquementsur les profs que je vois le matin et qui me parlent sans jamais me regarder dans les yeux ! Pour moi c'est une espèce à part !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :