• Une affaire qui tombe à l'eau

    Sincèrement, j'étais à mille lieues de m'en douter. La semaine dernière, Tito du Wine Time m'a téléphonée pour m'annoncer que finalement je ne pourrais pas travailler dans son bar à vin. La nana qui assurait les services du midi et qui avait annoncé son départ imminent ne s'en va plus.
    Elle reste, je dégage.
    Au-delà du plaisir que j'avais de commencer un nouveau job et de travailler dans un endroit pareil, c'est la joie de me poser enfin qui se casse la figure.
    Aller, on ne va pas baisser les bras ! J'imprime 50 CV et je reprends ma tournée.

  • Commentaires

    1
    cbj
    Lundi 14 Mars 2005 à 21:14
    ...
    good luck; i cross my fingers. en italien? euh...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :